Déclaration obligatoire pour la viande issue de transports d’animaux de l’étranger depuis plusieurs jours

Catégories Non classifié(e)
La Conseillère nationale Verte Meret Schneider a déposé une motion demandant au Conseil fédéral d’édicter une obligation de déclarer la provenance et le pays de transformation pour la viande étrangère issue de transports d’animaux de plusieurs jours ainsi que des restrictions douanières en la matière.
L’élue rappelle que des animaux transportés par cargos restent parfois bloqués durant des jours (en particulier des moutons, des bovins et des porcs) et que des animaux sont morts de faim. Elle ajoute que « les conditions de détention sur de vieux bateaux aux surfaces exiguës sont souvent catastrophiques. Les animaux sont la plupart du temps en route pendant une à deux semaines, car le transport d’animaux vivants et l’abattage coûtent moins cher dans d’autres pays ». Elle ajoute que ce transport dans des espaces exigus est cruel et « favorise l’apparition de pandémies et de maladies.
Meret Schneider regrette que le nombre de ces transports soit en augmentation – près de deux milliards d’animaux sont transportés chaque année – et qu’il n’y a pas de limites de temps de transport pour les bateaux. Enfin, le texte rappelle que « beaucoup de transports de poids lourds passent également par la Suisse. La viande bon marché de l’étranger est aussi vendue dans les magasins discount ».
La motion a été cosignée par :
Aebischer Matthias (PS/BE)
Clivaz Christophe (Les Vert·e·s/VS)
Egger Mike (UDC/SG)
Pasquier-Eichenberger Isabelle (Les Vert·e·s/GE)
Ritter Markus (Le Centre/SG)
Schlatter Marionna (Les Vert·e·s/ZH)
Trede Aline (Les Vert·e·s/BE)
Wismer-Felder Priska (Le Centre/LU)
Image : L214