Élections cantonales vaudoises et bernoises : près de 400 candidat·e·s ont répondu au questionnaire

Catégories Non classifié(e)

A l’occasion des élections cantonales dans les cantons de Vaud et de Berne, Animaux-Parlement et la Coalition animaliste (COA) se réjouissent des nombreuses réponses au questionnaire envoyé aux candidat·e·s.

Chasse, expérimentation animale, consommation de viande, foie gras, fourrure : des candidat·e·s de tous les partis ont répondu à plus de 40 questions sur la cause animale. Parmi les 205 candidat·e·s vaudois·es qui ont répondu, les trois partis les plus représentés sont les Vert·e·s (26%), le PS (24%) et les Vert’Libéraux (21,5%). Seules deux personnes du l’UDC et une seule du PLR ont pris la peine de répondre au questionnaire. En outre, le secrétariat du Parti Libéral-Radical vaudois semble ne pas avoir jugé nécessaire de transmettre le questionnaire aux personnes de son parti se présentant à l’élection.

Sur toutes les réponses, 119 candidat·e·s vaudois·es se trouvent dans la catégorie la plus favorable aux animaux, soit 58% des personnes qui ont répondu. Parmi elles et eux :

  • Les Vert·e·s: 35%
  • PS : 27%
  • Vert’Libéraux : 16%
  • Ensemble à Gauche et POP : 15%
  • Le Centre : 2,5%
  • PLR : 0,8%

Dans le canton de Berne, la situation est différente, car ce sont l’UDC, le Centre, le PLR et les Vert’Libéraux qui ont majoritairement répondu au questionnaire, suivis de près par les Vert·e·s et les socialistes. Au total, 72 candidat·e·s sur les 168 retours, soit 43% des participant·e·s, ont répondu de manière très favorable aux animaux. Parmi elles et eux :

  • Les Vert·e·s : 33,3 %
  • PS : 16,6%
  • Vert’Libéraux : 15,2%
  • Debout/Aufrecht : 8,3%
  • PLR : 7%
  • Le Centre : 5,5%
  • EVP : 4,2%
  • Parti Pirate : 2,8%
  • UDC : 1,4%

Nous avons donc pu constater que les partis plus à gauche restent majoritairement plus sensibles au sujet, mais que les partis de droite dans le canton de Vaud se sont montrés très peu – ou pas du tout – soucieux de la cause animale, contrairement aux Bernois, qui ont davantage pris le temps de répondre au questionnaire, et de manière plus favorable.

Des candidat·e·s au Conseil d’État véganes et antispécistes

Dans le canton de Vaud, de nombreuses personnes se définissent comme végane et/ou antispécistes. Il s’agit notamment de la candidate au Conseil d’État Mathilde Marendaz (Ensemble à Gauche), et des candidat·e·s au Grand Conseil Martin Peikert (Ensemble à Gauche), Armelle DuPasquier (Les Vert·e·s) Zakaria Dridi (POP), Nils Andersson (PS) ou encore Gabrielle Garoflid (Vert’Libéraux). Le dimanche 20 mars, une vingtaine de député·e·s s’engageant à défendre les animaux ont été élu·e·s.

Du côté de Berne, on peut également compter des dizaines de personnes véganes ou antispécistes, dont le candidat au Conseil d’État Casimir Von Arx (Vert’Libéraux), Mirjam Arn (Grüne Bündnis), Susanne Clauss (PS), Laura Graf (Jeunes socialistes), Sonja Gurtner (Debout Berne), Catherine Meyer (Les Vert·e·s) ou Moana Swain (Les jeunes Vert·e·s).