Le Conseil national refuse l’obligation de castrer les chats errants

Catégories Non classifié(e)

Le 29 octobre dernier, le Conseil National a refusé la motion 18.4119 de la Libérale-radicale Doris Fiala, qui demandait de réduire la souffrance des animaux grâce à l’obligation de castration des chats libres de leurs déplacements. Le Conseil fédéral avait proposé de rejeter la motion.

Déposé le 29 novembre 2018, le texte rappelait qu’en Suisse, la population féline compte plus de 1,6 millions de chats. « On estime que 100 000 à 300 000 chats errants sont laissés à l’abandon. Ils se reproduisent de manière excessive, et d’importantes populations se forment ainsi rapidement dans un espace restreint, ce qui entraîne des problèmes d’hygiène et favorise la prolifération de maladies. De nombreux animaux meurent ainsi de manière atroce, parce qu’ils ne reçoivent pas de soins vétérinaires ou ne trouvent pas assez de nourriture », rappelle l’élue. Elle regrette que de très nombreux jeunes animaux non désirés soient déposés dans des refuges, abandonnés, ou tués de manière inappropriée ou cruelle (écrasés, noyés, étranglés, ou abattus) chaque année dans le pays. Conformément à la loi fédérale sur la chasse (art. 5 al. 3 let. a LChP), les chats domestiques errants peuvent être chassés toute l’année (Motion Barthassat 11.3664).

Dans sa réponse de février 2019, le Conseil fédéral estimait que l’obligation fédérale de castrer tous les chats domestiques « serait disproportionnée et n’améliorerait pas nécessairement la situation des chats errants, vu que ces animaux n’ont justement pas de propriétaire ». Il ajoutait que les cantons devaient eux-mêmes décider de mener des campagnes de castration ou non.

Obliger la castration aurait été une mesure efficace et appropriée pour éviter l’augmentation de la population d’animaux errants, réduire la souffrance des chats et réguler durablement la population féline. Mais pour le Conseil fédéral comme pour les parlementaires, s’attaquer à la racine du problème pour prévenir des souffrances futures ne semblait pas être une option.