Limiter la publicité pour la viande

Catégories Non classifié(e)

Dans sa motion 20.4192 déposée le 24 septembre 2020, la Conseillère nationale Martina Munz (PS) demande au Conseil fédéral de modifier la législation de manière à ce que la promotion des ventes de produits animaux se limite à des produits provenant d’animaux ayant bénéficié du programme Sorties régulières en plein air (SRPA).

L’élue rappelle que 5,75 millions de francs ont été alloués en 2019 en faveur de la publicité pour la viande. Pourtant, la publicité montre « des animaux paissant dans un paysage idyllique et trompe ainsi le consommateur, car en réalité de nombreux animaux n’ont pas d’accès à des espaces extérieurs ou à des pâturages ». Seul le programme Sorties régulières en plein air (SRPA) assure de telles conditions. Si le programme SRPA ne prescrit pas un pacage durant toute l’année, il garantit néanmoins des sorties à l’air libre, ce qui est essentiel tant pour le bien-être des animaux que pour leur santé. Martina Munz regrette que la demande de produits provenant d’animaux ayant bénéficié de conditions respectant leurs besoins soit en baisse. Dans le cas du poulet de chair, par exemple, la proportion est passée de 25 % en 2001 à 7,9 %, et un grand distributeur ne le propose même plus. Pour la socialiste, il absolument mettre un terme à cette évolution.