Euthanasie d’un cheval lors d’une course hippique à Saint-Moritz. Combien d’accidents mortels chaque année ?

Catégories Non classé

Dans son interpellation 17.3143 « Mesures de protection des animaux dans l'hippisme », déposée le 15 mars 2017, la Conseillère nationale socialiste Martina Munz (SH), revenait sur la grave chute d’un cheval sur un lac gelé à Saint-Moritz, survenue lors de la course hippique White Turf 2017. L’animal avait dû être euthanasié.

L'hippisme, qui est le quatrième sport de Suisse après le football, le hockey sur glace et le tennis, génère un chiffre d'affaire de 86 millions de francs. De nombreuses manifestations sont organisées à chaque saison. Pour la Conseillère nationale, il est regrettable que pour des raisons financières et de prestige, ces courses se tiennent souvent même si les conditions météorologiques ou l'état des pistes ne s'y prêtent pas.

Martina Munz a notamment interrogé le Conseil fédéral pour savoir si l'accident tragique à Saint-Moritz aurait pu être évité à l'aide de mesures adaptées, et si les prescriptions légales en matière de protection des animaux étaient suffisantes « pour garantir que la santé et le bien-être des animaux occupent une place centrale dans le sport hippique ».

Le Conseil fédéral a répondu le 17 mai 2017 qu’il ne disposait pas d’informations sur l’accident mentionné. Dans la révision de l’ordonnance sur la protection des animaux (OPAn) qu’il a mise en consultation, il a été proposé d'introduire une obligation d'annoncer les manifestations sportives avec des animaux à l'autorité cantonale compétente au moins dix jours à l'avance (art. 107a). Les organisateurs de telles manifestations devront s'assurer que la législation sur la protection des animaux est respectée (art. 103a).

Depuis 2014, la Fédération suisse des courses de chevaux (FSC) et la Fédération suisse des sports équestres (FSSE) consignent les accidents qui se produisent lors des manifestations qu'elles organisent.
La FSC annonce avoir organisé 1346 courses entre 2014 et 2016, auxquelles ont participé 2054 chevaux et lors desquelles se sont produits 27 accidents au total.
Selon les relevés, les causes d'accident les plus fréquentes sont la collision avec un obstacle (10) et l'état des pistes de courses (7).
La FSSE rapporte quant à elle que plus de 2000 manifestations ont eu lieu entre 2014 et 2016, avec environ 250 000 départs et un total de 10 accidents.

Les deux organisations signalent chacune que deux animaux ont dû être euthanasiés.

Aucune donnée n'est disponible ni pour les années précédentes ni pour les accidents survenus lors de manifestations organisées par d'autres organismes.

https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20173143