News

UDC, UDF, PLR, des élus qui votent contre les animaux

17.12.2018

D’une manière générale, que ce soit au Parlement fédéral ou dans les cantons, les actions menées contre les animaux proviennent toujours de ces partis. On y trouve une très large majorité d’élus qui systématiquement s’opposent à toute mesure permettant d’améliorer le sort des animaux.

Si vous soutenez l’un de ces partis, interpellez vos élus sur leurs actions contre les animaux. Et au besoin, soutenez les autres candidats, qui s’engagent, eux, pour les animaux.

Les prochaines élections fédérales auront lieu en octobre 2019. Si nous repartons pour ces quatre prochaines années avec les mêmes élus de la majorité UDC et PLR qui votent systématiquement contre les animaux, aucune amélioration...

Zürich - Tentative d’affaiblir le droit de recours de la commission sur l’expérimentation animale

20.11.2018

Sur les 11 membres de la commission, trois sont issus de la protection des animaux. Des députés UDC et UDF du Grand Conseil ont déposé une initiative parlementaire pour leur retirer leur droit de recours.

Déposée au Grand conseil zurichois le 20 août 2018 par les trois députés Claudio Schmid (UDC/SVP), Benjamin Fischer (UDC/SVP) et Hans Egli (UDF/EDU), l’initiative parlementaire KR-Nr. 230/2018 demande une modification de la loi cantonale sur la protection des animaux. Actuellement, l’article 12 dispose que la commission sur l’expérimentation animale est habilitée à déposer un recours contre une autorisation d’expérimentation délivrée à un chercheur par l’autorité...

Interpellation sur la hausse de l’expérimentation animale classée sans suite

28.10.2018

Déposée le 30 septembre 2016 par la Conseillère nationale verte Maya Graf (BL), l’interpellation 16.3839 « Hausse du nombre d'expériences sur les animaux dans les hautes écoles. Qu'en est-il de la pesée des intérêts? » a été classée sans suite. Le motif ? Elle n’a pas été traitée dans le délai maximal de deux ans fixé par le Parlement.

Pour ne pas étudier une question, il suffit donc d’attendre deux ans, en repoussant régulièrement le traitement de l’objet parlementaire, pour obtenir son classement. Cette situation avait déjà failli arriver à la motion 15.4241 « Interdire les expériences sur les primates leur causant des contraintes », traitée in extremis avant...

Global ban – Résolution du Parlement européen

17.10.2018

Pour une interdiction mondiale des tests sur les animaux pour les cosmétiques

Adoptée le 3 mai 2018 par le Parlement européen à une majorité écrasante de 620 voix contre 14, la résolution 2017/2922 (RSP) vise à étendre l’interdiction au sein de l’Union européenne (UE) des tests sur les animaux pour les produits cosmétiques, à l’ensemble des nations.

En vigueur depuis 2013 au sein de l’UE, le règlement sur les cosmétiques interdit non seulement les tests sur les animaux pour les ingrédients qui composent les produits, mais aussi l’importation de tout produit qui ne répond pas aux conditions de la directive. Malheureusement, l’interdiction européenne n’a pas vraiment suscité d’émulation :...

Pas de décision avant 2019 concernant les animaux dans les cirques

22.08.2018

Dans sa motion 18.3398 « Pour une interdiction des animaux sauvages inadaptés dans les cirques », déposée le 29 mai 2018 au Conseil national, la députée argovienne Irène Kälin (Parti écologiste) demandait au Conseil fédéral d’inclure dans l'ordonnance sur la protection des animaux (OPAn), une liste des animaux sauvages dont la présence serait interdite dans les cirques itinérants.

Pour la Conseillère nationale, la Suisse est à la traîne dans ce domaine en comparaison d’autres pays. L’OPAn autorise les cirques à ne pas respecter les normes minimales de détention, lorsque l’espace mis à disposition par les autorités locales est insuffisant. A cela s’ajoute le stress pour les animaux en raison...

Les chasseurs bientôt de retour à Genève ?

20.09.18

Le PLR a déposé un projet de loi pour supprimer la commission de protection des animaux et de la nature chargée d’étudier les demandes de tirs.

Pour rappel, le 14 mai 1974, 72% des genevois(es) approuvaient l’interdiction de la chasse en votation populaire. L’article 178A ajouté dans la Constitution genevoise inscrivait deux dispositions :

1) La chasse est interdite dans le canton de Genève

2) Le Conseil d’État peut lever l’interdiction sur préavis d’une commission formée des associations de protection des animaux et de la nature.

C’est ainsi que la commission constitutionnelle de la faune, composée de 4 membres issus de la protection des animaux et...

Le Conseil fédéral ne veut pas interdire la détention de chiens à la chaîne

20.05.18

Le 14 décembre 2017, la Conseillère nationale socialiste Martina Munz déposait la motion 17.4171, demandant d’interdire la détention de chiens à la chaîne.

Pour Martina Munz, la situation doit changer en matière de détention de chiens à la chaîne ou en chenil. Les bases légales sont insuffisantes pour que les chiens, qui sont des êtres sociaux et qui ont de grands besoins d'activités, puissent mener une vie qui corresponde aux besoins de leur espèce. Les prescriptions figurant dans l'Ordonnance sur la protection des animaux (OPAn) sont minimalistes, et leur respect difficilement contrôlable.

Selon l’article 71, alinéa 3 de l’OPAn, les chiens détenus à l'attache doivent pouvoir se mouvoir...

Elections du 15 avril 2018 dans le canton de Genève

17.03.2018

Quels sont les candidats sensibles à la cause animale ? Quels sont les actuels députés élus au Grand Conseil genevois qui ont défendu des objets en lien avec la protection des animaux ? Qui sont ceux qui ont voté contre ?

Les prochaines élections cantonales auront lieu le 15 avril 2018. Ne votez pas pour des candidats insensibles à la cause animale !

Chaque candidat a été évalué sur la base d’un questionnaire ou sur ses actions et votes dans le domaine de la protection des animaux.

PS, UDC, MCG, EAG, PLR... Des candidats favorables aux animaux, il y en a dans tous les partis !

Voir tous...

Élection complémentaire au Conseil d'État fribourgeois : Valérie Piller Carrard est la plus sensible à la protection animale

05.03.18

Ce sont Valérie Piller Carrard et Didier Castella qui s'affronteront le 25 mars prochain afin d'accéder au Conseil d'Etat fribourgeois.

Hier, dimanche 4 mars 2018, Didier Castella (PLR) et Valérie Piller Carrard (PS) sont arrivés en tête au 1er tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat fribourgeois. Le député libéral-radical a enregistré 23'642 voix, soit 26,5% des suffrages, et la Conseillère nationale socialiste 21'286 voix, soit 23,8% des suffrages.

Les deux candidats se sont positionnés concernant la protection animale, et c'est Valérie Piller Carrard qui défend le mieux les animaux.

Les réponses complètes de Valérie Piller Carrard...

Quel(le) candidat(e) au Conseil d'Etat fribourgeois défend les animaux ?

25.02.18

Le 1er tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat fribourgeois a lieu le 4 mars 2018. Afin de connaître celui ou celle qui est plus sensible à la protection animale, Animaux-Parlement a envoyé un questionnaire aux 7 candidats qui briguent la succession de la ministre fribourgeoise verte Marie Garnier.

Expérimentation animale, fourrure, consommation de viande, chasse, grands prédateurs, animaux de compagnie… Une vingtaine de questions leur ont été posées sur différents thèmes, comme vous pouvez le voir ici.

Pour l’heure, six des sept candidats ont répondu au questionnaire. Des tableaux récapitulatifs ont été réalisés en fonction de leurs prises de position : la case est verte lorsque leur...

Pages