News

UDC, UDF, PLR, des élus qui votent contre les animaux

17.12.2018

D’une manière générale, que ce soit au Parlement fédéral ou dans les cantons, les actions menées contre les animaux proviennent toujours de ces partis. On y trouve une très large majorité d’élus qui systématiquement s’opposent à toute mesure permettant d’améliorer le sort des animaux.

Si vous soutenez l’un de ces partis, interpellez vos élus sur leurs actions contre les animaux. Et au besoin, soutenez les autres candidats, qui s’engagent, eux, pour les animaux.

Les prochaines élections fédérales auront lieu en octobre 2019. Si nous repartons pour ces quatre prochaines années avec les mêmes élus de la majorité UDC et PLR qui votent systématiquement contre les animaux, aucune amélioration...

Zürich - Tentative d’affaiblir le droit de recours de la commission sur l’expérimentation animale

20.11.2018

Sur les 11 membres de la commission, trois sont issus de la protection des animaux. Des députés UDC et UDF du Grand Conseil ont déposé une initiative parlementaire pour leur retirer leur droit de recours.

Déposée au Grand conseil zurichois le 20 août 2018 par les trois députés Claudio Schmid (UDC/SVP), Benjamin Fischer (UDC/SVP) et Hans Egli (UDF/EDU), l’initiative parlementaire KR-Nr. 230/2018 demande une modification de la loi cantonale sur la protection des animaux. Actuellement, l’article 12 dispose que la commission sur l’expérimentation animale est habilitée à déposer un recours contre une autorisation d’expérimentation délivrée à un chercheur par l’autorité...

Interpellation sur la hausse de l’expérimentation animale classée sans suite

28.10.2018

Déposée le 30 septembre 2016 par la Conseillère nationale verte Maya Graf (BL), l’interpellation 16.3839 « Hausse du nombre d'expériences sur les animaux dans les hautes écoles. Qu'en est-il de la pesée des intérêts? » a été classée sans suite. Le motif ? Elle n’a pas été traitée dans le délai maximal de deux ans fixé par le Parlement.

Pour ne pas étudier une question, il suffit donc d’attendre deux ans, en repoussant régulièrement le traitement de l’objet parlementaire, pour obtenir son classement. Cette situation avait déjà failli arriver à la motion 15.4241 « Interdire les expériences sur les primates leur causant des contraintes », traitée in extremis avant...